Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La traviata ou la dame aux camélia

Publié le par crasyone

Si si, fait inhabituel, j'ai vu hier soir mon 1er opéra
Ben vi, à la faveur du festival d'été de la ville dans laquelle je reside, nous avons pu assister à la retransmission sur ecran géant en plein air (for free, en plus....I LOVE MY TOWN) de "la Traviata", célèbre opéra de Verdi qui se jouait à l'opéra de Lyon
Bon, c'est certain, j'irai pas à l'opéra toutes les semaines, même gratuitement. Si en effet je suis ADMIRATIVE devant les prouesses vocales des chanteurs/acteurs ...j'avoue qu'au bout de 2 ans...ben il était temps de partir.
Ceci dit, donc, ravie de cette découverte !
L'opéra raconte donc une histoire et Verdi a adapté pour cet opéra "La dame aux camélia" (Alexandre Dumas FILS) qui se trouve être un de mes livres préférés.
Un jeune homme tombe raide dingue d'une jeune -mais gravement malade- courtisane. Celle-ci l'envoie dans un premier temps promener avant de se rendre compte qu'il est le 1er homme à être vraiment sincère envers elle...elle e tombe ine fine raide dingue as well. Elle quitte donc pour lui sa vie de courtisane, tout le luxe auquel elle était habituée quand elle s'aperçoit qu'il a dilapidé quasi tout l'héritage maternel...but le pater du mister, lui, a bien vu les revenus de son fils fondre comme neige au soleil. Il a en plus, une fille dont le futur mariage risque d'être annulé si le frère (le jeune homme, donc), ne quitte pas notre courtisane repentie sur le champs.
Et voilà donc le père qui débarque à Paris, comptant bien rejoindre sa campagne avec son fils sous le bras...mais sa colère s'évanouie devant la sincérité de la courtisane...sincérité qu'il utilise pour la culpabiliser et la convaincre de laisser son fils pour le bien de sa fille
...Elle quitte donc notre jeune homme en lui faisant croire qu'elle part pour plus riche et qu'elle ne l'a jamais aimé.
Nos deux amants séparés souffrent donc le martyr et ne s'epargnent rien pour faire souffrir l'autre (la courtisane pour qu'il soit convaincu qu'elle ne l'aime plus, le jeune homme pour se venger de sa souffrance) : jalousie, humiliaton...la totale
In fine, le jeune homme part en voyage sans savoir ni le sacrifice qu'a accomplie son aimée, ni que celle ci est mourrante
Il reviendra le lendemain de son enterrement.
Histoire magnifique de redemption, d'amour absolue...de haine (on ne hait que ce qu'on a adoré) ...enfin bref, un livre QUE JE CONNAIS PAR COEUR mais qui ne manque jamais de me (re)emouvoir à chaque fois que je l'ouvre




Commenter cet article

Nad 05/07/2009 19:17

c'est pas le genre de bouquin à lire si on est déprimé c'est tout...

Nad 05/07/2009 19:17

c'est pas le genre de bouquin à lire si on est déprimé c'est tout...

trublion 04/07/2009 20:19

Il y a des chansons que j'aime tout en n'appréciant pas le chanteur , j'aime écouter certains opéras , tout en préférant ne pas regarder  , mais là où je te rejoins , c'est dans la lecture qui permet d'apprécier l'oeuvre dans une communion parfaite.