Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

adoption

Publié le par crasyone

A l'heure ou une femme homo vient d'etre autorisée -en célibataire-à adopter un enfant...et vous m'en voyez ravie pour elle
je prends le pretexte pour developper mon point de vue sur le sujet
point de vue d'une femme qui ne peut pas avoir d'enfants
point de vue d'une femme qui -après avoir parcouru de nombreux textes legislatifs et ecouté de nombreux temoignages de parents adoptants-s'est résolu...à renoncer à l'adoption
Non, je n'adopterai pas
pourquoi ?
déja, parce que je pense que pour être parent, il faut être capable de faire passer l'enfant en priorité sans que ça soit un sacrifice et sans le faire peser à l'être qui lui a rien demandé à personne
exemple trivial mais parlant : je vois pas comment je peux être mère si ça me fais "mal" aux tripes d'acheter uin jeans pour mon gosse et pas pour moi...et tant que je me sens pas capable de le faire, je considère qu'il serait PURE EGOISME d'avoir un enfant..et donc  d'entamer des demarches d'adoption
être parent, c'est tout donner à quelqu'un sans le lui reprocher..et ENCORE HEUREUX puisqu'il n'a RIEN demandé à personne, qu'il soit biologique ou adopté
..bref  pour en revenir à l'adoption
Donc déja, il y a le fait de se savoir capable -ou pas- de MERITER le titre de parent
mais ensuite..moi ce qui me fait ENRAGER c"est qu'on exige des adoptants des milliards de conditions qui n'ont RIEN A VOIR avec l'amour qu'on veut porter à un enfant
SIIIIIIIIIII un enfant peut être heureux y compris si ses deux parents ne gagnent pas des cents et des milles et dans une chambre qui ne fait pas 30 m² (vi, je grossi le trait mais z'avez compris ou je veux en venir)
Ce qu'il faut à un enfant-avant tout...outre bien sur tout de même de quoi pas geler et quelque chose de correct dans le bide-c'est
etre desiré, se sentir important aux yeux de ses parents
etre aimé
partant de là, je me dis que les lois sont DEBILES
qu'on s'assure que l eventuel adopté ait de quoi manger, un toit et des fringues...normal
...mais ce qui devrait primer c'est l'amour que l'on est prets à donner à cet enfant alors homo, hetero, très riche, blanc, noir...JE M'EN TAPE et je voudrais bien que les lois soient d'accord avec moi
ce qui me revolte le plus dans tout ça c'est le parcours du combattant (et je pèse mes mots) que doivent vivre les couples qui ont la malchance d'être infertiles et veulent adopter alors qu'il y a des enfants (trop) fais naturellements, dont les parents -bien normaux, basics, fertiles-n'ont rien à foutre et n'ont pas EUX à demander la permission ni de comptes à rendre même si le gosse est fait pour les allocs ou s'il bouffe que des frites congelées tous les jours

Commenter cet article

kéline 12/11/2009 15:25


coucou Crazyone,
permets moi de ne pas être tout à fait d accord avec toi (l'exception confirmant la règle)
Je crois tout comme toi   que beaucoup d'enfants ont des parents qui sont affligeants par manque d'amour et que c'est le seul vrai manque qui peut les faire souffrir gravement mais
ce n'est pas à mon avis à faire rentrer en ligne de compte par comparaison quand on parle d'adoption.
Un enfant adoptable a été abandonné. Il a un lourd passif derrière lui. Il a une grande fragilité, cherche parfois des prétextes en lui qui auraient provoquer l'abandon.  Ce ne sera pas
toujours facile à gérer quand viennent les périodes de doute auxquelles il sera inévitablement confronté dans sa vie.Avoir été abandonné c'est pouvoir se retrouver au fond de
l'abime plus facilement qu'un autre ...
Pouvoir réparer, pouvoir être adopter c'est pouvoir dire : " Mon papa m'a dit " avec cette fierté particulière dont tous les enfants parlent de leur père quand ils ont la chance d'en avoir un.
Dire "mon oncle m'a dit, ou mon grand père m' a dit n'a pas la même raisonnance. ca ne passe pas dans le monde des enfants. ils savent eux que ce n'est pas pareil.  
Inutile non plus de préciser qu'il est mieux pour un enfant d'avoir une mère, une vraie mère plutôt que deux pères. De préférence aimant ce qui est souvent le cas pour les couples adoptants.
Alors je ne vois pas, au nom de quoi on ajouterait une difficulté supplémentaire et on priverait justement ces enfants là d'avoir un père et une mère comme la grande majorité d'entre eux.
bisous à toi bonne après midi


trublion 12/11/2009 12:47


si l'on veut tenir compte de l' enfant dans les décisions prises, je ne crois pas que ce soit le cas dans cette affaire qui fera jurisprudence, et permet l'adoption pour un couple lesbien.
On met souvent en avant que dans des couples hétéros, certains éduquent mal leur enfant , mais qui peut dire qu'il n'y aura pas ce genre d'exception chez les gays !
Je suis finalement content d'avoir mon âge, car je vois bien que la morale fout le camps , et que la permissivité  elle prend du champs !
Pour moi, lorsqu'on est homosexuel, on sait qu'on ne peut procréer, et il faut s'en accomoder.
bonne journée
bisous


Saint Pingouin 12/11/2009 08:51


Quoi, ils y a des gens qui en feraient des gosses que pour les allocs ? Voyons, tu racontes n'importe quoi !
>

:0014:dom:0075: 12/11/2009 07:07



Absolument d'accord avec toi ! Je pense même que certaines femmes, fertiles comme des mères lapines, devraient être interdites de procréation ... Mais ce n'est que mon avis, hein.
Bon jeudi ! Bisoux.